Site de l'académie de Versailles

Manifeste des pychologues hospitaliers

jeudi 27 décembre 2012

POUR UNE ETHIQUE DE LA PSYCHOLOGIE CLINIQUE DANS LA CITE

L’INTER-COLLEGES des Psychologues Hospitaliers d’Ile de France rassemble à ce jour 29 Collèges et Collectifs qui concernent plus d’un millier de professionnels répartis sur l’ensemble des Hôpitaux de la région.

• Il suscite et organise la rencontre des professionnels,
• entrecroise les savoirs et les cheminements dans leur diversité,
• veille au maintien du pacte interhumain qui, à l’hôpital, fonde l’accueil de ceux dont l’existence est en impasse.

L’INTER-COLLEGES :

● Suscite et organise la rencontre des professionnels
L’inter-collèges regroupe des collèges et collectifs de psychologues dont l’action est de plus en plus conséquente dans la vie institutionnelle hospitalière. Il permet à des professionnels dont l’exercice se déploie dans des milieux d’accueils hétérogènes, de mettre en présence la diversité de leurs pratiques et de leurs expériences dans le respect des singularités de leurs cheminements.
L’existence de cette profession au sein des hôpitaux est issue de la volonté d’y introduire une approche à la fois globale et non médicalisée de la personne qui tienne compte de la complexité de ses positions subjectives.
Les psychologues sont aujourd’hui confrontés à la tâche urgente d’alerter les professionnels, les publics concernés et les politiques sur les conséquences éthiques des bouleversements actuels du cadre hospitalier.

● Entrecroise les savoirs et les cheminements dans leur diversité
La vie psychique est une énigme que les nouvelles découvertes scientifiques n’épuisent pas. Son étrangeté implique un labeur constant et soumet les représentations et positionnements des professionnels hospitaliers à l’épreuve des aléas et processus qui structurent le rapport d’un sujet à sa vérité.
L’approche psychologique d’un patient nécessite un travail de recherche qui s’appuie sur des savoirs multiples, évolutifs, étroitement articulés à l’expérience clinique. Elle constitue un ensemble inséparable entre connaissance, recherche et action, s’inscrit dans un travail collectif et participe d’un monde hospitalier qui doit être et rester ouvert au débat scientifique en libre confrontation et construction dialectique.

● Veille au maintien du pacte interhumain...
Ce pacte interhumain repose sur la reconnaissance en tout homme de son humanité mais aussi sur celle de son irréductible singularité. Il prête à chaque patient un savoir et une responsabilité dans le maillage de son destin qu’il lui appartiendra, avec l’aide du clinicien, de démêler.
La dignité, la protection, et le traitement de ceux qui souffrent et trouvent refuge à l’hôpital engagent les professionnels à s’opposer à l’instrumentalisation des pratiques en faveur d’une approche normative et sécuritaire qui méconnait l’intelligibilité des phénomènes psychopathologiques et rabat l’abord des maladies mentales sur le seul registre biologique.
Les psychologues hospitaliers, responsables et comptables de leurs actes, ne peuvent pas – ne veulent pas – participer à la mise en place de protocoles de soins pré-formatés, de dispositifs de contrôle ou de surveillance, de pratiques discriminatoires qui résultent de la logique quantitative et financière des nouvelles lois gestionnaires.
Ils sont déterminés à veiller au maintien de conditions éthiques d’accueil qui assurent pour chaque patient, pour chaque soignant ou collectif de travail, un espace ouvert de pensée et de parole.

Inter-Collèges des Psychologues
Hôpitaux publics d’Ile de France

Paris, le 8 mars 2011


Contact | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
  (académie de Versailles)
Directeur de publication : Nathalie Zottner